jeudi 19 octobre 2017Bienvenue

HCL : une saison qui risque d’être très compliquée

Dans nos numéros 91 et 92 des mois d’octobre et novembre derniers, nous vous parlions du Handball club de Labattoir, de sa nouvelle organisation et donc du projet du Président Fahari Saïd Omar plus connu sous le pseudonyme de Saïdo.

Résolument tourné vers la jeunesse, c’est au nom de ce projet que des hommes d’expérience, tels que Eperno, ont été écartés de la nouvelle équipe du Président qui souhaite miser sur les jeunes. Seul Abdallah Salime a échappé à cette vague anti « vieux ».

On répète les erreurs du passé

En 2012, alors coach de l’équipe excellence masculine, Jean-Claude (lire n°74 de décembre 2011) a écarté les anciens, joueurs d’expérience parmi lesquels Jacky, Mirhane, Costan et bien d’autres pour laisser la place à ses jeunes protégés qu’il avait entraînés et menés au sacre ultime dans la catégorie des -18 ans. Seulement voilà ! Ces derniers ont pris la grosse tête et tout est parti en vrille.

Sans homme d’expérience sur le terrain excepté Eperno et trop faibles tant physiquement qu’athlétiquement, les jeunes de Jean-Claude alignent défaites sur défaites et arrivent à se maintenir dans l’élite que de justesse. Finalement Jean-Claude sera remercié par le Bureau directeur du club qui confiera les rênes à Abdallah Salime, secondé par Mirhane.

Comment croire que se passer des joueurs d’expérience est une bonne chose quand on sait que si l’équipe de France de Handball (Les experts) arrivent à tout rafler, c’est principalement par son noyau dur de joueurs d’expériences autour desquels viennent graviter des jeunes talents ?

Des débuts compliqués

Pour cause de contraintes professionnelles, le coach Abdallah Salime a dû laisser sa place d’entraîneur. C’est désormais le Président Saïdo qui est aux manettes et qui essaie, tant bien que mal, de mener son projet à bon port. Le nouveau coach a pris ses fonctions après la seconde journée du Championnat. L’équipe comptait alors une victoire face au nouveau promu : le Bandraboua HC. Depuis, le HCL a aligné une série de 7 rencontres sans victoire avec parfois des déculottées face à de grosses écuries telles que l’AJH Tsimkoura (45-25), le PC Bouéni (en Coupe de Mayotte), l’ASC Tsingoni (42-30) ou encore le Tchanga HB (33-26). Avec des joueurs qui trichent aux entraînements, un gardien leader blessé, sans véritable banc, un choix de joueurs de qualité réduit et trop de déchets devant le but adverse, on se demande comment Saïdo et ses joueurs vont pouvoir s’en sortir sans remise en cause et un réel engagement.

Enfin… première victoire de l’ère Saïdo

Samedi 21 janvier, le HCL recevait le HC Sada comptant pour la 9e journée du Championnat. Et après avoir manqué de très peu la victoire le week-end précédent face au HC Dzoumogné (contre-attaque perdue, récupérée par l’équipe adverse qui ne s’est pas ratée à 20 secondes de la fin), les joueurs de Saïdo avaient à cœur de se relancer face aux petites écuries de niveau plus faible. Et ces premières minutes de la rencontre, les rouge-et-blanc du HCL tiennent le bon bout. Paraissant nettement plus supérieurs, les locaux s’offrent le luxe de répéter les systèmes de jeu vus aux entraînements. Malgré quelques déchets face au gardien, les locaux prennent le large jusqu’à sept buts d’avance. Les supporters sont confiants et disent le match gagné. À la mi-temps, le score est de 15-10 pour les locaux. Mais comme à l’accoutumée, la joie sera de courte durée, ou plutôt aura duré une mi-temps puisque dans les cinq minutes suivant la reprise, le HCL prend un sept-zéro. Les voilà donc derrière courant après le score. C’est une toute autre physionomie du match. Ils arriveront à égaliser et John délivrera les siens à huit secondes de la fin sur un tir à 9 mètres. Score final : 29 à 28.

Si face à des équipes qui sont de même niveau technique voire inférieur, le HCL a beaucoup de mal à finir sereinement une rencontre, cela démontre le travail colossal que doit mener le coach Saïdo pour arriver à son objectif de Président : « redonner au HCL ses couleurs et lettres de noblesse d’antan » !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *