mardi 19 mars 2019Bienvenue

« Je suis parti découvrir autres choses »

Le sud, avec ses stades bien entretenus, s’apprête à accueillir la finale de la Coupe de France régionale édition 2018 ce samedi 13 octobre à 14h au stade Godra de Kani Kély. L’heure peut paraître inhabituelle pour une telle compétition, mais c’est pourtant bien celle-ci qu’a retenue le Préfet de Mayotte pour une question de sécurité.

Cette année, un jeune de Labattoir va disputer cette finale, la plus prestigieuse des compétitions locales. El-Yanour, est parti, neuf mois plus tôt du FC Labattoir pour d’autres horizons, pour le FC M’tsapéré, après dix ans de bons et loyaux services dans le dessein peut-être de regoûter aux saveurs des titres et autres trophées ? « Je suis parti pour découvrir autres choses. Je voulais jouer les premiers rôles sur tous les tableaux. Le FC M’tsapéré me proposait ce challenge, de par son projet et son histoire », nous confiera-t-il.

Le FC M’tsapéré avec ses stars est sacré champion de Mayotte Régionale 1 à deux journées de la fin de cet exercice sportif et El-Yanour était de la partie. En effet, il fait partie de ces quelques joueurs qui n’ont raté que deux ou trois matchs toutes compétitions confondues. Une pièce-maîtresse dans le dispositif de Massoundi ? Tantôt milieu défensif, tantôt défenseur central, il a surtout joué presque tous les matchs au poste de latéral droit. Un poste qu’il découvre pour la première fois « le coach m’a demandé un jour si je pouvais jouer à ce poste et je lui ai répondu que je vais (j’allais) essayer. J’étais à la disposition du club. Peu importe où l’on me faisait jouer, je voulais juste apporter un plus au club » nous a-t-il révélé lors de ses premiers débuts.

Et c’est à ce poste qu’il compte bien stopper les offensifs de Marius et ses compères de Combani en ce jour de finale. Il aura eu du mal face à ses adversaires directs pendant les premières minutes, récoltant même au passage le premier carton jaune de la partie. Coup de chaleur ? Coup de pression ? II réussit quand même à rentrer dans le match au fil de la rencontre. Une rencontre qu’il n’aurait pas pu jouer car il devait partir le 6 octobre pour la métropole. « Effectivement je devais partir le 6 octobre. Après la demi-finale contre AS Bandraboua, j’ai informé les dirigeants que je partais pendant les vacances. Ils ont fait en sorte de modifier le billet pour me permettre de jouer ce match. Je ne peux que les remercier », glisse-t-il au micro de Mayotte 1ère. Son équipe vient de remporter la finale par 2 buts à 0 contre les Diables Noirs de Combani.

Avec son numéro 4, (le règlement veut que les onze titulaires portent les numéros de 1 à 11 ndlr), « El Monstro » comme l’appellent ses partenaires, soulève cette coupe pour la première fois, lui qui l’a vue passer devant ses yeux il y a deux ans, face à… FC M’tsaperé. « C’est le seul titre qui manquait dans mon armoire à trophées. Maintenant ce vide va être comblé », finit par dire le défenseur au journaliste. L’air très content, ils connaîtront leur prochain adversaire pour le 7ème tour de la coupe régionale de France le 31 octobre, date du tirage au sort. En attendant, El-Yanour savoure une saison mentionnée « exceptionnelle ».

Le mardi 30 octobre, à 16h30 heure locale, a eu lieu le tirage au sort du 7e tour de la Coupe de France pour les clubs d’Outre-Mer. Le sort du FCM est désormais scellé et affrontera l’équipe Entente Sannois Saint-Gratien du Val-d’Oise, dans la région parisienne ; une équipe qui évolue en National 1. La rencontre se déroulera le 17 ou 18 novembre prochain. Mayotte peut-elle réaliser l’exploit ou la différence de température nous jouera-t-elle, une fois de plus, un mauvais tour ?