mercredi 13 novembre 2019

Le HCL reçoit une branlée !

Pour son retour parmi l’élite du handball local après une année de relégations en Excellence en 2018-2019, le HCL espère retrouver de ses couleurs d’antan. Pour ce faire, nouveau bureau directeur. Exit donc le PDG (Président dictateur général), Said Omar Fahari, remplacé par Mariame Boina Djoumbé et nouvelles ambitions qui, pourtant, ne sont pas traduites sur le terrain tant la qualité de l’effectif n’est pas au rendez-vous. La preuve…

Comptant pour la 6e journée du Championnat, le HCL reçoit sur le plateau sportif polyvalent de Laferme, l’ASC Tsingoni. Une affiche qui, jadis, attirait foules et médias. Aujourd’hui, il n’en est rien ! Le HCL n’attire plus grand monde. Une politique de reconquête du public est en cours, à commencer par des animations les jours de matchs et la tenue d’une buvette pour requinquer les finances du club. Mais cette reconquête risque d’être difficile voire très difficile car pour ce faire, il faudra faire des résultats et mettre tout le monde d’accord. Et ce n’est pas avec ce qu’il a montré lors des précédentes rencontres que cela se fera. Se faire balader par le HC Koungou à domicile démontre bien le niveau actuel du club. Une médiocrité désolante quand on sait que dans un passé pas très lointain, les Labattoiriens infligeaient une branlée sans trop d’effort à ladite équipe de Koungou avec des écarts de plus de quinze longueurs parfois. Cette dernière aurait-elle gagné en qualité et rehaussé son niveau ? Très honnêtement et sans chauvinisme aucun : Non ! Je dirai plutôt le contraire. C’est bien le HCL qui a perdu en niveau, en qualité de jeu et surtout en hargne et en fierté ; comme dans beaucoup de nos clubs aujourd’hui. On y joue sans amour ni fierté pour la ville quand on ne demande pas à être payé pour, comme si nos clubs étaient structurés en entreprise professionnelle.

Mais pour en revenir à la rencontre du jour, début difficile pour les locaux qui, contrairement à leurs adversaires, n’assurent pas leurs attaques et se font perforer avec une facilité déconcertante en défense. À la mi-temps, le score est de 15-19.

Un score très élevé qui démontre la porosité des défenses des deux équipes. Et ce n’est pas mieux non plus en seconde période. Les locaux subissent les assauts répétés et assurés de l’ASCT qui finit par prendre le large très largement. Score final 33-44.

Une défaite large qui n’augure rien de bon pour la suite. Le HCL est classé 9e et son adversaire du jour occupe la deuxième place.