jeudi 20 juin 2019Bienvenue

Éperno, l’inépuisable passionné

Alors que tous ceux avec qui il a fait ses premiers pas (tant coéquipiers qu’adversaires) ont tous sans exception mis fin à leur carrière handballistique, Éperno bat encore le pavé avec sur sa tête plusieurs casquettes. Retour sur une longue carrière bien remplie.

Né en 1973, ALI Abdillah de son vrai nom se familiarise avec le handball à l’âge de 11 ans. Quatre années plus tard, sous la direction de Mohamed NASSOR, il intègre la catégorie Excellence, l’élite à l’époque; une élite qu’il côtoiera avec son HCL jusqu’à la fin de la saison dernière. Au cours de ses trente ans de carrière au plus haut niveau, il a joué avec et contre de grands noms du handball local. De Kira à Hassani Ali en passant par Jacky, Bravo et Mitcha, Abdillah Éperno les a vus défiler, passer telles les quatre saisons métropolitaines.

L’envie de transmettre

Pour assurer la pérennité de son club, Abdillah s’est très vite intéressé à l’encadrement. Mordu de son sport, il passe les diplômes et valide les niveaux 1 et 2. Pendant qu’il les passait, il s’attèle à transmettre son savoir aux jeunes. « Je préfère entraîner les jeunes de la catégorie moins de 16 car ils sont disciplinés et démontrent de l’envie contrairement aux seniors », confie Éperno.

Le pouvoir de la passion

Et comme si cela ne suffisait pas, Abdillah passe aussi les diplômes et devient arbitre de niveau T2 (Championnat de France), le plus haut grade d’arbitre possible à Mayotte. Ainsi, entre l’encadrement des jeunes et l’équipe féminine, ses entraînements avec l’équipe masculine, ses obligations au sein de la Commission d’arbitrage et son rôle d’arbitre, Éperno fait partie de ses rares passionnés à être sur un terrain de Handball du lundi au dimanche.

Après plus de trente ans au haut niveau et fortement impliqué dans le développement du handball local, on peut se demander jusqu’à quand le HCL va-t-il encore devoir repousser le grand jubilé d’un de ses meilleurs joueurs d’antan et actuels.