samedi 19 octobre 2019

« Air Austral : le vol Total »

Le samedi 9 février dernier fût jour de manifestation, mais pas pour un énième acte des « Gilets jaunes ».

En effet, le Collectif des citoyens de Mayotte et d’autres associations de défense des intérêts des Majorais avaient appelé à une marche pacifique pour dire « Non au monopole », ici, dans l’aérien ; avec l’espoir de faire oublier le flop de la première édition qui n’avait mobilisé que cent personnes.

Initialement prévue à 9h30, c’est avec une heure-trente de retard que la mobilisation « tous à l’aéroport » débuta certainement retardée par la forte pluie comme vache qui pissait. C’est devant les quelques cent-cinquante personnes présentes que Zaou et Balahachi prirent tour à tour la parole leur demandant de se regrouper et à la dizaine de métropolitains « de ne pas avoir peur car ils aussi chez eux ». Sous très bonne escorte de forces de l’ordre, la manifestation prit la direction de l’aéroport, passant devant la station Total avec ses banderoles hostiles au groupe pétrolier, seul sur le territoire et qui vend son kérosène 84% plus cher que dans le Département voisin de l’île Bourbon. Quant à Air Austral, seule compagnie aérienne, à relier Mayotte à la Réunion et à l’Hexagone, ses pires dépassent l’entendement sur un territoire dont 80% de sa population vit sous le seuil de la pauvreté.

Entendus par des parlementaires à l’Assemblée nationale, les dirigeants de ladite compagnie auraient affirmé « être obligés de tirer les prix vers le bas à la Réunion à cause de la concurrence » selon le député Mansour Kamardine.

Sans donc réelle concurrence sur l’île au lagon, les Mahorais continueront encore longtemps à être les vaches à lait d’Air Austral, peut-on lire entre les lignes. Mais quelle entreprise commerciale ferait autrement ?